Brèves et dépêches
dimanche janvier 17, 2021
Register

A Bruxelles ce samedi après-midi, plusieurs centaines de Congolais réclamaient des explications sur la mort d'Armand Tungulu, un Bruxellois-Congolais mort en prison à Kinshasa. Selon les autorités, il s'est suicidé. Mais pour ses proches, il aurait été exécuté.

 

 

Quelque 500 congolais manifestaient à Bruxelles pour Armand Tungulu. En septembre dernier, cet opposant au régime Kabila est retourné au Congo pour la première fois depuis 20 ans. Il a été emprisonné pour avoir soi-disant jeté une pierre au passage de la voiture du président. Et selon les autorités congolaises, il se serait pendu en utilisant une corde tirée de son oreiller.

 

La compagne et les jeunes enfants  d'Armand Tungulu, effondrés, refusent la théorie du suicide. Ils veulent récupérer son corps et faire une autopsie en Belgique.
La manifestation s'est déroulée sous une grande tension. Les Congolais voulaient marcher sur le boulevard. La police voulait leur imposer de rester sur le trottoir en début de parcours. La tension est vite montée.


La famille a pris la tête du cortège. La poussée des manifestants a augmenté. Les coups de matraque ont assuré la réplique. La veuve d'Armand Tungulu et ses enfants ont reçu leur part de coups. Vaille que vaille, la manifestation a pris le chemin de l'ambassade américaine. Tout y sera à nouveau bousculé. Y compris les interviews.

 

Afin de calmer les esprits, l'ambassadeur des Etats-unis acceptera de recevoir la famille Tungulu. Fait très exceptionnel, il descendra dans la rue pour la rencontrer.Fort de se soutien, la famille espère maintenant que corps d'Armand Tungulu leur sera enfin rendu.

 

{besps}ManifTungulu{/besps}