Brèves et dépêches
jeudi décembre 03, 2020
Register

Au moins 140 personnes ont péri noyées lors du naufrage d'une embarcation transportant des passagers et des marchandises sur une rivière dans l'ouest de la RD Congo, où les accidents de ce type sont fréquents en raison notamment de la surcharge des bateaux.

 

"Je confirme l'accident. Nous sommes justement en réunion de crise", a affirmé à l'AFP sous couvert d'anonymat un responsable du gouvernorat de la province du Bandundu, évoquant un "bilan de 140 morts".

Le ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement Lambert Mende a évoqué de son côté "80 morts et 76 rescapés", se référant "au manifeste" de bord.

"Comme il y a certainement eu des passagers clandestins, d'autres personnes ont dû tomber à l'eau. Mais les recherches se poursuivent" en vue de retrouver d'éventuels survivants, a affirmé M. Mende, soulignant que le bateau transportait officiellement "180 passagers".

 

Deux chaînes de télévision et une radio basées à Kinshasa, propriétés de l'ex-vice président et opposant congolais Jean-Pierre Bemba, ont cessé d'émettre depuis mardi, a-t-on appris mercredi auprès de leur direction, qui impute la coupure du signal à "des hommes armés".

Au moins 230 personnes, dont une soixantaine d'enfants, réunies pour regarder le Mondial de football, ont péri brûlées et une centaine ont été blessées vendredi dans l'est de la RD Congo, en voulant récupérer l'essence d'un camion-citerne accidenté qui a explosé.

Au moins 200 personnes ont été tuées et des dizaines blessées vendredi soir dans l'est de la RD Congo à la suite de l'explosion d'un camion-citerne rempli d'essence qui a mis le feu à un village, selon un nouveau bilan communiqué à l'AFP samedi par la Croix-Rouge congolaise.