Dossiers
samedi avril 17, 2021
Register

(Etre informé est un droit citoyen. Les médias dominants et leurs apparentés étant souvent au service des « maîtres du monde et de ceux qui leur obéissent », nous avons choisi de nous en passer et d’avoir une information fiable à partir du front de l’Equateur. Nous avons accepté de nous briser  en mille morceaux (ce  mardi 14 décembre 2009 au soir) pour avoir notre information à nous. Mettant entre parenthèse notre propre point de vue sur ce qui se passe à l’Equateur, nous revenons sur  ce front à travers cinq petites  questions posées aux « Patriotes Résistants ».)

 

 

Nous apprenons que les FARDC ont repris Dongo, où  étiez-vous ?

 

Dongo n’étant pas une zone stratégique, nous l’avons déserté de nous-mêmes. Il ne faut pas tomber dans le piège propagandiste de Lambert Mende.

 

Que pensez-vous de la force de frappe des FARDC ?

Nous avons affaire à un conglomérat qui ne résiste pas beaucoup. Mais il est aidé par la Monuc et  les mercenaires. Nous nous ne voulons pas nous battre contre la Monuc. Néanmoins, une guerre reste une guerre.

 

 

Que dites-vous des insurgés arrêtés et  conduits à Kinshasa ?

 

Les  FARDC auraient ramassé des jeunes gens qui sortaient de l’école et de l’église pour les présenter à Kinshasa comme « insurgés ».

 

Que dites-vous aux  compatriotes qui qualifient votre lutte de « fausse libération » ?

 

Nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout de notre démarche. Cela pourrait prendre le temps que ça pourrait prendre. Mais nous irons jusqu’au bout.

 

Où êtes-vous positionnés pour le moment ?

 

Nous ne saurons pas répondre à cette question. Elle est liée à nos stratégies militaires. (A suivre)