Dossiers
dimanche avril 30, 2017
Register

2016 est un rendez-vous ''décivilisateur'' réussi. C'est un rendez-vous politico-humaniste raté. Pas pour des raisons liées à la mauvaise foi. Non. Mais plutôt à l'abrutissement et à la dégradation des néocoloniaux et de leurs supplétifs. N'ayant pas atteint en tout et pour tout leur objectif majeur, c'est-à-dire dépeupler les terres congolaises et s'en accaparer, ils pourraient persévérer dans cet abrutissement et cette dégradation morale, intellectuelle et spirituelle.

Nous ne pouvons pas, à partir de l'Europe, voir l'éclosion des ''Nuits debout'' et continuer à faire croire à nos frères et sœurs au pays que nos solutions viendront de ceux qui, depuis longtemps, veulent en finir avec l'irruption des masses populaires sur l'arène politique. Qu'est-ce qui pousse VK à vouloir nous convaincre que les anglo-saxons (et leurs alliés) ayant mené une guerre raciste et de prédation au Congo-Kinshasa vont aider ce pays à devenir ''une démocratie'' pendant qu'ils sont occupés à détruite la souveraineté nationale et populaire dans les pays occidentaux ? VK a des raisons que ''la raison collective congolaise'' ne connaît peut-être pas...

Les assassinats perpétrés par ''les faux ADF/NALU à l'Est du pays et les chars de combats occupant plusieurs villes du Katanga sont des signes. Ils viennent rappeler à nos mémoires collectives défaillantes que ''le faux processus de démocratisation'' dont parlent les politicards congolais est une longue et grave distraction destinée à couvrir ''le long et silencieux génocide congolais''.

Ces politicards distraient les populations congolaises sous-informées sur cette tragédie en leur présentant certains de ceux qui l'entretiennent comme étant des candidats ''valables'' à la mascarade électorale à venir. Complices conscients ou inconscients de ce ''long et silencieux génocide'', ils évitent d'en parler et d'en faire l'un des sujets de mobilisation des masses populaires.

''La peur est à l'origine de la violence... du mensonge... de l'esclavage vis-à-vis de l'avoir, du pouvoir et de la gloire...'' J. Mpundu

Le refus du monde multipolaire conduit le 1% cynique qui tient à diriger le monde en le confiant aux entreprises privées à utiliser les populations des pays comme le Congo-Kinshasa comme des cobayes. Elles peuvent être tuées par ''les gouverneurs'' armés par ce 1% au nom de la démocratie et les droits de l'homme considérés par ce même 1% comme étant des idées irréalistes.

Le numéro 1 de la CENI, dans la vidéo mise à la note 1 finit par lâcher un secret de polichinelle : tout le monde a ses intérêts dans ce qui se passe au Congo-Kinshasa. Oui. C'est un secret de polichinelle. Faut-il, pour préserver ses intérêts au pays Lumumba, créer la guerre, les tueries, les massacres et l'extermination des Congolais(es) sous des prétextes fallacieux ?