Dossiers
lundi septembre 24, 2018
Register

Le temps long peut être un mauvais conseiller. Il peut, paradoxalement, aider à l'approfondissement de certaines questions. S'il est curieux que les dernières tueries des milices de Paul Kagame à l'Est du Congo ne suscitent presque pas d'indignation chez ''les politicards congolais'', il y a lieu de voir, dans cet acte ignoble, le dévoilement de ''la stratégie du proxy anglo-saxon, Paul Kagame''.

Les énergies engagées par plusieurs compatriotes pour qu'alias Joseph Kabila ''dégage'' ne laissent pas toujours suffisamment d'espace de débat pour d'autres sujets. Des compatriotes sont convaincus, par exemple, qu'il n'y a pas d'alternative au système néolibéral. Plusieurs ''politicards'' y sont fermement attachés. Tous ne jurent que par ''l'amélioration du climat des affaires'' sans en creuser les externalités. Le phagocytage de la politique (démocratique) par l'argent ne les impressionne pas. Tout comme le gouffre séparant le 1% des riches du 99% des appauvris. Plusieurs ''politicards'', leurs fanatiques et thuriféraires confessent, à la suite de Margaret Tatcher : ''There is no alternative''.

''Deux heures de lucidité'', ''ces entretiens'' entre Noam Chomsky, Denis Robert et Weronika Zarachowicz commencent par un chapitre intéressant portant sur ''Les intellectuels''.

Voici la première question qui lui est posée : ''Vous êtes un penseur majeur de notre époque, une sorte d'éternel dissident. On pourrait dire aussi que vous transmettez des ''cours d'autodéfence intellectuelle'', que vous donnez des clés qui permettent de se prémunir contre toute manipulation...''.

Savoir que l'émotion est passagère peut inciter à se créer des moments permanents de lucidité. Surtout au moment où son pays connaît une histoire très mouvementée. Des discours mensongers peuvent désorienter. D'où l'importance de questionner à temps et à contretemps l'histoire. Au Congo-Kinshasa, il me semble urgent de faire attention au ''amis d'alias Joseph Kabila''. Ils éprouvent beaucoup de peine à rompre avec le mensonge systémique.