Nous,  la famille biologique de Monsieur Christopher NGOYI MUTAMBA, faisant suite à la déclaration du Ministre de la communication de la République Démocratique du Congo, Monsieur Lambert MENDE,  dans la quelle il a prétendu ce Jeudi 05 Février 2015 que Monsieur Christopher recevait la visite de sa famille ainsi que celle de ses conseils, nous venons rassurer l’opinion publique sur la fausseté de cette déclaration.

 

En effet, depuis son enlèvement le Mercredi 21 janvier 2015, nous n’avons aucune nouvelle de lui. Toutes les démarches que nous avons entreprises en vue de pouvoir le retrouver sont restées vaines. Contrairement à ce que dit Monsieur Lambert MENDE, nous persistons à considérer qu’il s’agit bel et bien d’un enlèvement et non d’une arrestation car aucune révélation précise sur son lieu de détention et sur la procédure judiciaire suivie jusqu’à ce jour n’a pu nous être livrée, et ce, en violation des dispositions des articles 18  et 19 de la Constitution de notre pays. Nous attirons donc l’attention de tous sur le fait que, plus les jours passent, plus notre inquiétude s’amplifie, car, malgré moult promesses du gouvernement de déférer Monsieur Christopher devant le parquet ou devant son juge, rien de tel n’a eu lieu et nous comptons jour pour jour 2 semaines et 4 jours depuis son enlèvement. Les questions que nous nous posons sont : « est-il toujours en vie ? Si oui, où est-il détenu? Dans quelles conditions est-il détenu ? Quel est son état de santé ? Que craint réellement le gouvernement en refusant de rendre public son lieu de détention et qu’il puisse recevoir la visite des membres de sa famille et de ses conseils ? Est-il victime de tortures ? Quelle est la procédure judiciaire initiée contre lui à ce jour et devant quelle autorité judiciaire ?» Toutes ces questions demeurent sans réponses.

Voilà pourquoi nous pensons que la situation est loin d’être négligeable, c’est pourquoi, tout en saluant les efforts consentis dans cette démarche par la communauté tant nationale qu’internationale des Défenseurs des Droits Humains ainsi que par toute personne épris de sentiment de justice et de démocratie, nous les appelons à redoubler d’effort et maintenir la pression sur le gouvernement Congolais jusqu’à ce que Christopher NGOYI MUTAMBA soit retrouvé et rétablit dans ses droits en tant que citoyen Congolais.

 

                                                                       Fait à Kinshasa le 08 Février 2015

Pour la famille de Christopher NOYI MUTAMBA

Maître Patrick NTAMBWE NGOYI, son fils aîné.

Tél : +243994010980 ; email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.