Tribune Libre
samedi juin 23, 2018
Register

Tu es parti, Rossy ! Tu as accompli un testament : colorer de ton sang la terre de tes ancêtres pourvu que nos enfants ne puissent pas vivre comme des esclaves ! Rossy, ce testament est fort et digne ! Ce n'est pas pour autant qu'il arrête mes larmes ! Tu es un ''Tshilobo'' descendu par ''la police d'un nain''. Oui. Il n'arrive pas à ta cheville ! Il est un lâche et un petit mercenaire d'un désordre mondial de la mort !

Mon jeune frère, tu es grand ! Ton corps sans vie a été séquestré ! Un autre grand corps avant le tien avait été dissout dans un liquide afin la vérité soit annihilée par le mensonge ! Dieu  merci ! La vérité est en train de prendre sa revanche. Bientôt, à Matonge (Bruxelles) ce corps va reprendre vie ! Que dis-je ? Il va poursuivre sa vie. Il n'est jamais mort !

Rossy, mon jeune frère, tu n'es pas parti. Tu es et seras de nos luttes présentes et futures. Ton corps, ton beau corps d'athlète sera gravé dans nos cœurs et dans nos mémoires. Nous vérifierons si tes jeunes enfants ont mangé et bu. Nos miettes, nous les leur partagerons. Nous lutterons, après toi et avec toi, afin que leur maman et eux-mêmes ne soient pas esclaves. Cela ne sera pas facile. Tu sais que nous luttons contre les forces de la mort.

Rossy, mon jeune frère, tu es, après bien d'autres, notre héros ! Comme l'autre-là, qui, écrivant à mama Paupau, savait que mort ou vivant, que son pays aura un bel avenir, sache que comme un beau et bon ''Tshilobo'', ton combat n'a pas été vain.

Je viens de lire l'hommage que le CLC vient de te rendre. Il est à la hauteur du don que que as fait de ta vie pour nous arracher à l'esclavage.

Rossy, mon jeune frère, repose en paix ! Tu nous a laissé un devoir. Nous allons l'accomplir avant de te rejoindre dans ''le kala kakomba ka Maweja''. Repose en paix Mukendi Tshimanga wetu !

Tu es tellement grand que ''le petit mercenaire a fini par libérer ton beau corps vivant mais momentanément sans vie. Et tes amis, dans une musique t'on' chanté et appelé ''Rossy eee''.

Repose-toi en paix, notre Tshilobo ! Dis à Armand Tungulu, à Floribert Chebeya, à Mamadou Ndala, au Père Vincent Machozi, à Lumumba, à Kimbangu, à Kimpa Vita, à Kasa Vubu et à tous les autres dignes fils et à toutes les autres dignes filles de ta terre natale que ton testament est le nôtre.

Oui. Rossy, mon jeune frère, je te pleurerai toujours sans renoncer à notre lutte commune.

Nous ne nous sommes jamais vus ou rencontrés. Notre lutte est et sera toujours la même.

Elle colorera de la terre de nos ancêtres notre sang afin que nos enfants échappent à l'esclavage !

Repose en paix Tshilobo Tshietu !