Tribune Libre
dimanche avril 30, 2017
Register

« Non à la révision des dispositions constitutionnelles verrouillées et non verrouillées ;

Oui à la préparation de l’alternance démocratique au pouvoir »

1. Réunis en Comité permanent du 24 au 27 février 2014, les  Archevêques et Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) se sont penchés entre autres sur la situation de notre pays. lls ont rendu grâce à Dieu pour tant d’événements heureux survenus dans notre pays, notamment la tenue des concertations nationales et la mise sur pied d’un Comité de suivi des résolutions issues de ces concertations, l’accalmie observée dans les zones jadis occupées par le M23, les efforts qui se poursuivent pour rétablir la sécurité dans le pays, en particulier dans le Nord et Sud-Kivu ainsi que dans le Katanga.

Nous, députés de l’opposition au sein de l’Assemblée nationale congolaise, faisons la déclaration dont la teneur suit, en réaction à la feuille de route de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI.

Je n’ai entendu ni le Pape, ni de pasteurs, et d'ailleurs Kagamé revendique cette mort devant un pasteur et ce même à la fin d'une prière, élever une voix pour condamner. Quid de donneurs de leçon ? Non plus, aucune voix audible en provenance de CPI. Serait-elle devenue subitement muette. Peu importe, il ne s’agit d’un premier acte de ce genre dans ce pays et au Congo voisin où il règne parce que notre comportement et socialisation le lui autorisent. Le Congolais est tellement bon et humain. Et ce qui surprend et peut même étonner est que des Congolais se réjouissent d’être bons et surtout « humains ».