Tribune Libre
dimanche mai 19, 2019
Register

Concerne : la gestion des universités et instituts supérieurs publics

I. Bref aperçu historique

1.1. Les structures régissant le fonctionnement actuel des établissements d’Enseignement supérieur et universitaire sont issues de la Réforme de 1981, laquelle définit leurs compétences, ainsi que celles du ministère de tutelle et des Conseils d’administration, placés à la tête de ces établissements suivant leurs secteurs d’activités respectives (Universités, Instituts supérieurs techniques, Instituts supérieurs pédagogiques). 1.2. Ce principe de répartition des compétences entre l’organe de tutelle, les Conseils d’administration et les établissements est consacré par plusieurs textes, dont: - l’Ordonnance-loi 025-81 du 3 octobre 1981 portant organisation générale de l’Enseignement supérieur et universitaire; - l’ordonnance n°81-160 du 7 octobre 1981 portant statut du personnel de l’Enseignement supérieur et universitaire; - les ordonnances créant les établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire;

L'étonnement du journal "Le  Potentiel" à propos des travaux des "scientifiques"  canadiens ou ceux des "démographes"  belges qui s'acharnent à réduire le décompte macabre  des morts congolais, m'étonne franchement. Cela  démontre que les Nègres que nous sommes n'avons pas de  la suite dans les idées. Ce journal a oublié, comme ils en  ont l'habitude, que les véritables agresseurs du Congo  ce sont les Occidentaux, notamment les Anglo-Saxons  (Américains et Britanniques), mais aussi le Canada. Le fait  de ne pas lire nuit à l'homme noir et celui qui a dit  que "pour cacher  quelque chose aux Noirs, il faut l'écrire, la mettre
dans le livre" a pleinement raison. Trois  chercheurs canadiens sont actuellement en procès avec leur  gouvernement pour avoir dénoncé la responsabilité de leur  pays dans la tragédie congolaise dans l'ouvrage  "Noir  Canada : crimes et pillages en Afrique".

Nombre d’analyses ont été publiées  sur la crise qui dévaste la RDC, les unes plus pertinentes que les autres. Des tentatives ont été menées par la classe politique et la communauté internationale  en vue d’y remédier (CNS, Sun City) sans succès. Et pour cause: c’est qu’en se  focalisant sur la crise politique, les forums y consacrés s’emploient à soigner les  symptômes de la maladie plutôt que sa cause, laquelle fut identifiée par la Commission d’Ethique de la Conférence Nationale Souveraine  (CNS)  de 1992 en ces termes: “La crise zaïroise est d’abord morale”.

 

Une chose est sure : en institutionnalisant les antivaleurs (quoique de façon implicite), lesquelles sont  ennemis du progrès tels la corruption, le népotisme, le tribalisme, la brutalité, l’hédonisme, l’impunité et l’amour de l’argent facile , le long règne du Marechal Mobutu (32 ans) avait fini par laisser un pays à genoux,  au propre comme au figuré. Même nos libérateurs de l’AFDL, mués  par après en PPRD n’y ont rien changé ou presque. Récemment encore, le journaliste François Soudan peignait un tableau plutôt  sombre de la situation générale du pays, observant qu’il ne se passe  « pas une semaine sans son lot d’exactions au Sud-Kivu, de viols dans le Haut-Uélé, de bavures des services spéciaux à Kinshasa, d’affaires de corruption au sein de la magistrature, pas un jour sans un cas de racket policier »(1)

Etienne Tshisekedi wa Mulumba n'avait pas tout dit dans l'allocution qu'il avait prononcée le 7 mars courant à la messe organisée par la représentation de l'Udps/Belux à Bruxelles en souvenir des martyrs du 16 février 1992.

En fait, à partir de l'église St Pierre de Jette, le président national de l'Udps qui avait exhorté ses compatriotes vivant en Occident à privilégier les actions concrètes pour libérer le Congo qui vit une véritable tragédie ne semble pas avoir été entendu au regard de la diarrhée verbale et écrite dans laquelle continuent à s'embourber certains agitateurs.

En marge de la séance de travail qu'il avait eue dans un hôtel bruxellois avec l'ancien secrétaire général de l'Udps, Remy Massamba, en présence de Félix Tshilombo, secrétaire national aux Relations extérieures et du Dr François Mpuila Tshipamba, représentant de l'Udps  en Belgique,  Etienne Tshisekedi avait adressé un message aux membres de l'Udps et à travers eux au peuple congolais. Le président national de l'Udps y appelle ses compatriotes à la mobilisation et annonce lui-même son retour à Kinshasa en rapport avec le prochain congrès de son parti.

A Congoone où on cultive le journalisme, on ne perd jamais de vue que les faits sont sacrés. C'est pourquoi, la rédaction a choisi de mettre en ligne la vidéo du message d'Etienne Tshisekedi à ses concitoyens. Remy Massamba désigné coordonnateur de la commission choisie de préparer le congrès y affirme son engagement à remplir dans la loyauté la mission lui confiée. Félix Tshilombo et François Mpuila n'ont pas raté l'occasion de saluer les initiatives de M. Tshisekedi destinées à rappeler tous les enfants de l'Udps à la maison en vue d'affronter dans l'unité retrouvée les enjeux présents et futurs.

Suivez plutôt