Culture
dimanche avril 30, 2017
Register

Ce livre est une mine d’informations et d’enseignements sur le modus operandi des réseaux mafieux  nationaux et transnationaux orchestrant le chaos pour avoir la mainmise sur notre patrimoine collectif.

Ce processus est tellement avancé qu’avec des preuves à l’appui, les auteurs de ce livre collectif, attirent l’attention de leurs compatriotes sur « la  décadence et la disparition du Congolais comme peuple historique ».  En plus  de l’appropriation des ressources naturelles par les multinationales facilitée par la guerre de  basse intensité sévissant en RDC, l’agencification internationale de notre pays et de  ses instances gouvernantes prouve à quel point  notre  disparition programmée avance  à pas de géant.

Néanmoins, relever le défi reste encore possible. Les auteurs de ce livre proposent quelques pistes réalistes à ce sujet. La République Démocratique du Congo face au complot de balkanisation et d’implosion est un livre à lire et à faire lire. Il vient  contribuer, à sa manière,  à la lutte contre l’ignorance crasse, frein à toute lutte responsable d’émancipation vis-à-vis des forces de la mort.

 

Où le trouver en Belgique ? Contacter  Mbelu  Babanya Kabudi (0032.494.69.58.55)

EVALUATION DES ECRITS SUR L’AFRIQUE ET SA DIASPORA. L’AUTODEFINITION COMME CHEMIN VERS LA LIBERATION.

Salon organisé par l’Université panafricaine « Le Per Ankh de la Renaissance » et par Les Editions « Imhotep ».

Sous la Présidence Du Pr. Grégoire Biyogo.

Cérémonie dédiée à Marcus Garvey (Diaspora africaine).

Le Dieu du surnaturel (Nzambe ya bikamua en lingala), sera le titre phare du sixième album musical solo de l’artiste de musique chrétienne Nana Lukezo. Cet opus sortira bientôt en CD, VCD et DVD vers le printemps 2013 soit entre avril et juin prochains. Et ce, à partir de Kinshasa en République Démocratique du Congo. Tiré de la langue lingala parlée au Congo-Kinshasa, au Congo-Brazzaville d’en face et dans une partie du Gabon et de la république Centrafricaine, ce titre Nzambe ya bikamua voudrait simplement souligner l’importance de la foi des croyants en ce Dieu qui agit toujours au-delà de ce que l’imagination et l’intelligence de l’homme s’arrêtent.

L’art est de nos jours «le seul grand ambassadeur» qui traverse les âges et les époques. Il en est ainsi des œuvres d’art du grand Kasaï et des artistes de ce coin du Congo qui constituent notre identité culturelle depuis l’époque de la colonisation jusqu’à ce jour. Des artistes bien de chez nous sont connus à travers le monde pour leurs prestations soit au travers de la musique, soit aux diverses autres réalisations scéniques.