Diaspora
samedi octobre 24, 2020
Register

Les forces du chaos, et qui sont en quête de sa permanence en « RD-Congo », parce que ne pouvant gouverner autrement la RD-Congo que dans sa situation chaotique, intiment l’ordre de réviser leur constitution à « Joseph Kabila » pendant qu’elles caressent dans le sens du poil ses « opposants » mais qui évoluent avec « Joseph Kabila » à l’intérieur d’un même système dont la mission reste la clientélisation de deux camps.

 La question de « révision constitutionnelle » importe peu pour l’élite anglo-saxonne et alliés. De la même manière que celle du contrôle ou de gestions des minerais congolais. Mais si la question constitutionnelle pouvait être à l’origine du Chaos, un chaos recherché et attendu, les « forces d’occupation anglo-saxonne et alliées ne demanderaient pas mieux que de l'exploiter pour répondre au besoin d’un agenda à la fois caché, incompris et pas du tout cerné par un public congolais bien que révolté et debout. Des Congolais peuvent offrir le meilleur marché du monde qui soit à ce type de canaille, ils peuvent leur offrir des contrats, comme je l’entends souvent, et où chacun pourrait gagner. Mais qui a dit que ces « Anglo-saxons » seraient à la recherche juste d’un marché, ou de l’or, ou encore du coltan, du pétrolé…. Et j’entends souvent répéter que l’Amérique du Sud, latine, les Morales et autres en étaient parvenus. Mais Ils ont juste calmé le jeu. Ils l’ont temporisé, réussi à reporter le moment fatidique mais les Anglo-Saxons, qui ne s’avouent pas vaincus, quêtent toujours une occasion de déstabiliser ces pays. Et Ils ne le feront pas parce que ils tenteraient de faire main basse sur la manne pétrolière de ces différents pays, mais parce qu’ils se sentent forts, « beaux », « puissants », et avoir reçu une mission divine de gouverner des peuples et le monde en l’absence de l’architecte initial. Donc affirmer qu’il s’agit du coltan et des pourcentages de partage comme souvent il est entonné est tout faux.

 Et une fausse appréciation de l’ensemble attribue le courage moral et la force intellectuelle à « Joseph Kabila » ainsi qu’à sa bande alors que cette canaille qui a accédé au pouvoir et ne s’y maintient que grâce à la volonté d’autrui et extérieure est incapable de qui que ce soit, voire de s’offrir le luxe d’une révision constitutionnelle sans l’aval préalable, l’assurance ainsi que l’autorisation de l’élite anglo-saxonne et alliés dont le soutien concède à « Joseph Kabila » l’illusion d’être tout puissant.

« Joseph Kabila » est juste un pion entre les mains de l’élite anglo-saxonne et alliés. A travers lui, ces derniers manipulent et instrumentalisent à la fois « Joseph Kabila » et l’ensemble de Congolais. Même quand « Joseph Kabila » se donne l’illusion d’être « dur », « inflexible », « intransigeant », même dans son rôle de « tueur », notamment de réfugiés hutu de Kivu à Kisangani, dans l’assassinat de Laurent Désiré Kabila et dans le génocide en cours en RD-« C-Kongo », il accomplit tout ce qu’il entreprend sur commande et avec l’approbation de ses maîtres. Ses actes sont uniquement et avant tout dictés par les besoins de leur agenda. Et ne pas le percevoir de la sorte serait à mon avis un suicide et un crime.

 Ces peuples venus d’ailleurs veulent une situation de non partage, de domination, de supériorité raciale et biologique. Ils ne reculeront devant rien sauf devant un peuple culturellement libre et indépendant.

 D’innombrables questions se posent quand l’élite intellectuelle et le leadership politique congolais se contentent de laisser en paix et tranquille une élite anglo-saxonne et alliées qui s’affectionnent dans ses beaux rôles, taillés sur mesure, d’ultime recours, d’arbitre éternel ou de ceux sur qui dépendra toujours l’issue d’un affrontement superficiel, fabriqué et entretenu entre deux camps de « Nègres ». Les élites anglo-saxonnes s’en tirent sans aucunes égratignures, saines et voire enviées comme partout ailleurs en Egypte, en Tunisie, en Lybie...

 La crise identitaire de l'homme "congolais" est profonde. Par conséquent, elle exige des réponses de la même nature, profondes et définitives.

 

 Mufoncol Tshiyoyo

Président National du Rassemblement pour l’Alternative Politique en RDC. R.A.P-en sigle
Mouvement Politico-militaire, 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ,

004745007236, Facebook : Mufoncol Tshiyoyo