Diaspora
mercredi juillet 08, 2020
Register

 Peut-on déjà entonner le requiem pour le défunt Moyen Orient que les Anglo-Saxons, ce dans leur désir de puissance, ont décidé d'enterrer pour y faire émerger leur Grand Moyen Orient., répondant à leurs goûts et sans même chercher à arracher le consentement des peuples arabes qui se montrent vaincus. On retombe encore-là dans l'orientalisme que dénonçait en son temps le Palestinien Edward Saïd dans sa thèse développée à travers son livre qui porte le même titre: l'Orientalisme. Saïd y voyait un savoir de domination de l’Occident sur L’Orient. L'expression d'un système de représentation et de pensée, qui est révélateur de la façon dont l’Occident a, dans l’histoire, appréhendé et traité l’Autre. Pour l'Occident, l'Autre existe à peine. Seul lui qui serait l'existant. Beaucoup d'entre nous, faute de courage et de luminosités, s'y sont depuis inclinées. Leur discours, et ce même voilé, démontre le fait qu'ils sont dépossédés de leur être.

 Dans son texte "Le Kurdistan et le Califat ", que Thierry Meyssan publie sur Voltaireorg.net, il reprend et cite les propos de l'ancien directeur de la NSA et de la CIA, Michael Hayden qui , sur Fox News, annonce ce qui suit : « Avec la conquête par les insurgés de la majeure partie du territoire sunnite, l’Irak a déjà pratiquement cessé d’exister. La partition est inévitable ». Meyssan déclare que "Deux entités auxquelles peu de gens donnaient un avenir sont en train de se concrétiser : le Kurdistan et le Califat [et ] sous l’impulsion de Washington. [...]. il y voit que, dès la chute de Mossoul, [...] " l’actuelle guerre en Irak ne devait pas être interprétée comme une action de l’ÉIIL, mais comme une offensive [...] afin d’appliquer le plan états-unien de remodelage du pays". Fin de citation

 

 Et comme à l'accoutumée, les Anglo-saxons s'amusent. En instrumentalisant leur proie, ils trompent les uns et soutiennent publiquement « un Irak démocratique, pluraliste et uni ». C'et juste pour convaincre quelques piètres figurent qui s'y abreuvent comme à la source, alors qu'en sous mains, on apprend que le vice-président Joe Biden "recevait en privé le chef de cabinet de M. Barzani, Fouad Hussein", et ce pour mettre en branle le référendum" en faveur de leur Kurdistan.

 

 Pour ceux qui apprennent encore à les connaître, et ils en ont tout intérêt, les Anglo-Saxons ressemblent aux "joueurs de billard". Ils agissent, selon le professeur Andrej Fursov, directeur du Centre d’études russes à l’Université des sciences humaines de Moscou et membre de l’Académie internationale des sciences (Munich) par «chaos orchestré». Ils travaillent suivant "le principe de tirer simultanément plusieurs balles d’un coup". Et jamais, ils n'abandonnent prise sur leur proie sauf si le prix à payer est lourd. Et pour le même professeur russe qui les a assez analysés, mais c'est de bonne guerre de connaitre ceux contre qui on se bat, cela ne fait pas partie de leurs traditions "de lâcher prise après avoir planté leurs crocs dans une proie comme un pitbull. Ils feront pression à fond jusqu’à ce qu’ils aient imposé leur projet ou jusqu’à ce que l’adversaire leur brise les reins".

 

 Mais sommes-nous suffisamment capables de résister, de nous je veux dire peuple de la RD-Congo? Le doute persiste, mais sans perdre espoir, sans s'avouer vaincu, quand je vois comment des Congolais et leur élite osent exprimer une quelconque satisfaction à l'annonce de quelques mensonges diffusés à suite d'un médiocre communiqué en provenance de Yankees. Un jour viendra où ces Congolais, à force de se frotter au feu doux anglo-saxon, finiront tous par apprendre bien que tard à leur dépens. Alexej Jedrichin-Wandam soulignait qu'«Il n’y a qu’une chose qui puisse être pire que l’hostilité avec les Anglo-Saxons: c’est l’amitié avec eux». Chers Congolaises et Congolais, la balkanisation de RD-Congo est un fait et ce quelle que soit la forme de compromission et trahison que prend l'engagement de quelques fils et filles égarés africains et congolais.

 

 Mais, entre eux [ceux qui vendent à notre peuple toute idée électorale...], et nous, qui vivra verra. Ce sera un peu comme la reproduction de l'histoire de Hamas et de Fatah.

 

 Je dis et vis ce que je pense, likambo ya mabele

 

Mufoncol Tshiyoyo

Président du Rassemblement pour l’Alternative Politique en RDC. R.A.P-en sigle
Mouvement Politico-militaire, 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,
004745007236   Facebook Mufoncol Tshiyoyo