Diaspora
jeudi novembre 21, 2019
Register

Le Symposium EFAI 2015 aura vécu. La rencontre annuelle d’Audacious Faith International Church UK (Eglise de la Foi Audacieuse Internationale) s’est tenue comme prévu du 20 au 22 février dernier. C’était au Riverside Centre (Riverside Court, Riverside Road, Pride Park, Derby DE24 8HY) non loin du Stade de football de l’équipe de Derby County.

 

Des invités de marque. Sur invitation de leur Hôte, le Pasteur Didier Mesa Kuku et ce; malgré un temps encore frisqué comme on en connait d’habitude en Angleterre durant cette période, plusieurs pasteurs venus des horizons proches que lointains ont rehaussés de leur présence ce rendez-vous de trois jours. Ce sont les cas de L’Apôtre Williams Kinde venu de Turin en Italie, du Pasteur José Okoko de l’Église de la Foi Audacieuse Internationale EFAI/Rotterdam aux Pays-Bas, et du Révérend Sam Sunday Adeosun du Nigéria mais habitant Londres. L’Evangéliste hollandais John Maasbach au programme s’étant excusé en dernière minute à cause d’un voyage urgent et non prévu aux Etats-Unis d’Amériques. Il promettait en même temps de faire très bientôt le voyage en Angleterre pour édifier le peuple de Dieu au travers de la Parole divine.

A côté de ces principaux invités, plusieurs autres pasteurs et responsables des communautés et églises locales d’Angleterre et d’ailleurs ainsi que des équipes de chants et de louanges étaient  présents : Pasteur Jean-Louis Tono de l’Eglise La Manne Cachée Londres, Pasteur Daniel Nsoa de Birmingham, Pasteur Boavista, L’Evangéliste Eugide de l’Eglise La Colonne de la Vérité de Nottingham et son équipe, Maman Malou (épouse du Pasteur Fernando) et les membres de l’Église de Philadelphie de Nottingham, Le Groupe musical Les Victorieux de Leeds, La Praise Team d’Afic Derby-Nottingham et leurs Juniors sous la direction du frère Coco Bernard Kambala. Avec eux tous se trouvaient aussi les officiants de tous les temps et de tous les jours à côté du Pasteur Didier dans le ministère dont L’Evangéliste Joli Ekwe Ngamali, les Anciens Papy Bokola, Kuzi Kuzimbika, Joël Kabamba, Aurel Akaya, Charles sans oublier les interprètes de toute la session maman Bijoux Akaya et sœur Divhine Lisala.

Côté musical, l’animation fut accompagnée par la présence du chantre chrétien Macaire Kalabasi venu spécialement de Paris en France. C’était  également l’occasion pour lui de présenter son deuxième album musical solo «L’Artisan de ma Vie». Composé de 10 titres (L’Artisan de ma vie, Mon bonheur parfait, Devant Son Trône, plus de Toi, Ton Nom Seigneur, Masiya Akozonga (Le Messie reviendra), Célébrez-Le, Yesu yonde Papa (Jésus tu es Papa)-remix, Mokeli (Le Créateur), Louanges des générations) cet opus est un vrai régal pour l’oreille des amateurs avertis et connaisseurs de la bonne musique chrétienne qu’il faut à tout prix écouter. Traversant les frontières des mélanges musicaux que des rythmes, cet album  entraine dans une autre dimension de la louange à Dieu. Macaire Kalabasi l’a du reste démontré en interprétant en play-back un morceau entrainant. Convaincu d’ajouter chaque jour qui passe une petite ligne à sa jeune carrière musicale au profit de la Bonne nouvelle de l’Évangile, Macaire Kalabasi s’est dit totalement engagé pour la cause du Seigneur Jésus-Christ qui revient très bientôt. Bien que très court son séjour anglais du côté de Derby lors du Symposium EFAI 2015, sa participation à l’animation a été plus qu’appréciée par beaucoup.

Le proprement-dit du Symposium EFAI 2015. Ayant pour thème principal RISE BEYOND YOUR LIMITS (ALLEZ AU-DELAS DE SES LIMITES), le Symposium EFAI 2015 est venu ainsi rappeler aux enfants de Dieu qu’en créant l’homme dans sa bonté toute parfaite, Dieu n’avait pas et n’a jamais mis des limites à son expansion et ce, malgré le péché et la chute. Par contre, Il a et Il donne toujours toutes les occasions possibles à ce même homme de se repentir et revenir à Lui pour connaître enfin un développement dans toutes ses dimensions : matérielles et spirituelles. Raison même du thème principal du Symposium EFAI 2015 : Allez au-delàs de ses limites !

Au premier jour du Symposium, c’est l’Apôtre Williams Kinde qui est à la commande : «Crée ton rêve car ce que tu crois c'est ce qui t'arrive». Lorsque Dieu veut changer une personne, il envoi toujours Sa Parole. C’est celle qui ordonne d’Aller Au-delàs de ses limites. Mais, hélas, il arrive que des limites soient imposées dans la vie d'une personne soit de la part de Dieu lui-même pour son bien, soit de la part du diable pour son malheur ou de la part de l’homme soi-même. Ceux qui ont réussi à aller au-delà de leurs limites sont ceux qui sont devenus des héros de leur temps : l’apôtre Pierre en marchant sur l’eau à la suite du Seigneur, Moïse devant le Pharaon, Gédéon lorsqu’il fallut délivrer le peuple d’Israël en se disant «de la famille la plus pauvre en Manassé et le plus petit  dans la maison de son père (Juges 6 : 15), Esther à cause de sa beauté (Esther 2 : 7-8) Joseph, Jérémie, Abraham le père de la foi, Jacob,  Jonathan, le paralytique depuis  38 ans devant la piscine qui trouva sa guérison...

La compassion et la grâce du Seigneur ont triomphées de leurs faiblesses pour en faire des héros. Leurs complexités, leurs condamnations, leurs culpabilités et leurs limites ont disparues. Ils ont fait la différence car étant allés (ces héros) au-delà de leurs limites. C'est cela que Dieu demande à chacun de nous, a conclu L’Apôtre William KINDE une vraie bénédiction spécialement venue de Turin en Italie pour le premier jour du Symposium Audacious Faith International Church 2015.

Au second jour du symposium 2015, la relève est tenue par le Pasteur José OKOKO d’EFAI Rotterdam-Hollande. «Allez au-delàs de ses limites pour les enfants de Dieu ou son peuple n’est ni un slogan, encore moins un résultat d’une décision humaine» annonce-t-il d’entrée. C’est une volonté de Dieu depuis le commencement de toutes choses (Genèse 1 : 28). Malgré le péché de l’homme et la perte de son autorité, Dieu le créateur a toujours le dernier pouvoir de recréer, de restaurer et de redonner à l’homme toute chose qu’il avait perdu dans le jardin d’Éden. Au-delàs de ses limites, il a permis au même homme déchu et perdu d’aller de l’avant, d’élargir l’espace de sa tente et de percer.

Nous trouvons cette histoire avec Josué devant la muraille de Jérusalem où tout était fermée et barricadéeDans Josué 6 : 1-5, sans aucun combat; ce que Dieu avait ordonné fut accompli avec la chute du mur et la victoire des enfants d’Israël. Rahab la prostituée cacha les espions venus pour explorer le pays trouva grâce devant L’Eternel. Sa rencontré avec Boaz donnera la descendance de qui sortiront le roi David et le Seigneur Jésus-Christ. Une véritable leçon pour qu’on ne néglige et ne respecte pas ceux qui peuvent être considérés comme des moins que rien ou de sans valeurs. Galates 3 : 28-29 nous dit  «qu’il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni  libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous à christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse». La Parole de Dieu est ainsi la confirmation, le sceau et la signature même de ce que Dieu a parlé. C’est la victoire avant le combat que de faire marcher ses enfants au-delàs de leurs limites. Lorsque Dieu approuve les voies d’un homme, il rend favorables même ses ennemis conclut l’homme de Dieu José Okoko.

Au troisième et dernier jour du Symposium 2015, Le Révérend Sam Sunday Adeosun du Nigéria qui habite et dirige une Eglise à Londres UK est aux commandes. Il aura déjà consacré sa matinée du dimanche 22 février au School of Ministry (L’Ecole du Ministère) où il donna des sages conseils aux participants dans leurs méthodes de travail pour Le Seigneur sous la houlette de leurs Responsables (Pasteurs). En soirée, il enchainera en montrant que parfois dans la vie, les gens sont limités par l’endroit où l’espace géographique où ils habitent et vivent. Ainsi pour éviter la routine, il faut donc se décider de changer sa position pour que sa situation change également.

C’est ce que firent les enfants d’Israël devant Elisée lorsqu’ils décidèrent de partir pour élargir leur espace. Ils brisèrent alors les obstacles de devant eux et cette histoire se trouve relatée par la Bible dans 2 Rois 6 :1-4. Si on ne se décide pas de changer, qu’on on n’incrimine donc pas quelqu’un d’autre de sa situation statique. Raison pour laquelle il faut avoir la détermination dans son cœur de pouvoir changer. Si de fois nos émotions limitent notre capacité pour changer et aller au-delà de nos limites, il faut changer notre langage et notre manière de vivre.

La connaissance libère, car c’est la puissance qui sert à élargir son territoire mais aussi les provisions de Dieu. Le seul qui ne change pas et qui n’a pas des limites c’est Dieu. Celui que nous servons et de toutes choses. Si le voleur ne vient que pour dérober (Jean 10 : 10), le Christ est venu pour donner cette vie et en abondance. Que votre passé reste derrière soi pour ne pas vous empêcher d’avancer. C’est Dieu qui nous amène dans les nouvelles dimensions sans aucunes limitations. Car, personne ne peut combattre Dieu lorsqu’Il décide quelque chose pour ses enfants.

Festival des Nations. A l’avant-dernier jour du Symposium 2015, c’est un véritable festival des Nations qui a été offert. En effet, en dehors des organisateurs tous originaires de la RD Congo, plusieurs autres nationalités étaient représentées lors de ce Symposium EFAI 2015 : L’Angola, La Belgique, Le Cameroun, Le Congo-Brazza, Le Nigéria, L’Italie, Les Pays-Bas, Le Royaume Uni, La Zambie etc… des drapeaux de toutes ces Nations avec les salutations en leurs langues nationales furent projetés sur un écran géant en guise d’apothéose et pour la joie des invités comme des participants à ces trois jours de rencontre avec Le Seigneur. Rendez-vous est déjà pris pour 2016 avec d’autres innovations, pourvu que Dieu nous prête vie !

Roger DIKU Kapotho