Diaspora
mercredi mai 22, 2019
Register

Nous prenons en ce jour une décision grave: dans l'affaire de la Fédération française de football (FFF), nous portons plainte. Pour des raisons de forme, d'abord. A l'évidence, tout a été fait pour enterrer l'affaire. La ministre des sports avait promis une enquête indépendante dont les conclusions devaient être rendues ce 10 mai. Or, si elle a livré ses impressions, Mme Jouanno a affirmé que le rapport serait "rendu public dans cinq à six semaines". Cette formulation est tout à fait étonnante. Pourquoi un tel délai ? Qu'attend donc la ministre ? Que la pression retombe ?

En divulguant les inconcevables quotas de joueurs de couleur dans l’équipe de France, le journal en ligne Mediapart a marqué un joli but dans les cages esclavagistes de la Fédération française de football (FFF).

Gaylord Kimbuta Kazadi, fils du gouverneur de la province de Kinshasa, a été assassiné mardi 26 avril dans la commune de Ham-sur-Heure, en  Belgique, ou il vivait.

D’après l’agence Belga, deux individus, Gaylord Kimbuta Kazadi et Alexis Guida, se sont présentés, en voiture, mardi en début d’après-midi devant la résidence de M. Gabriel Alleyn, sur la rue du Calvaire, dans la commune Ham-sur-Heure.

 

Une dépêche de l’APC m’annonce le décès du Sénateur Isoyongo au pays en date de 21 mars dernier. Fait bizarre, la disparition  de "Pijos" m’affecte beaucoup bien que de son vivant il ne fit jamais partie de mes fréquentations. C’est dans mes souvenirs cependant, que se trouve l’explication de pareille émotion. Il me semble bien qu’il était inscrit de façon indélébile dans ma mémoire, lui et son compère  Kanga Bongo, ancien ministre MPR et député PPRD, mort lui le 26 juillet 2006. C’est qu’ils furent tous les deux parmi mes tout premiers contacts avec le monde universitaire, sur les cités universitaires de Lubumbashi, en octobre 1979.