Diaspora
lundi septembre 24, 2018
Register

Les échéances politiques en RDC avec les élections présidentielles de septembre 2011 en ligne de mire font que l’agitation politique se fait de plus en plus précise. Si le pouvoir en place cherche à consolider ses positions, ceux d’en face en font autant. Dans cet élan, le MOUVEMENT BLEU qu’incarne le pasteur Jean-Paul MOKA Ngolo Mpati; une nouvelle plate-forme politique se lance dans l’arène pour une  alliance sacrée. A cet effet, le Comité du Mouvement Bleu de la ville de Mons en Belgique sous la direction de Mauré Kionga Puna  a organisé devant près de 80 personnes une rencontre amicale avec les compatriotes congolais de la diaspora et les amis de la RDC le samedi 08 mai courant à L’Auberge Jeunesse de la ville capitale de la province de Hainaut. Il y était question de la «réflexion sur la situation actuelle du Congo et de son avenir tant immédiat que futur» par rapport aux échéances de 2011.

 

Sire

Faites que cette fois-ci soit vraiment la bonne

Cinquante ans de dérive et de dépendance

De cris, de pleurs et de danses le ventre vide

Sire, ça suffit !

On nous dit que Tu arrives

Et que Tu nous l’amènes enfin

Pas l’épée à couper les mains de l’aïeul Léopold

Ni le si bien nommé portefeuilles de Moïse

Mais l’objet, Sire, de tous nos désirs aiguisés

On nous dit que Tu vas dire enfin

Pas le Got Verdom des Colons acariâtres

Ni les Bokoliana de nos dinosaures entubés

Mais la formule magique inconnue de Ton Frère

Celle qui mettra fin à nos ténèbres tropicales

A nos chantiers de chantage et d’errance

A nos violences sadiques et phalliques

A nos mendicités de saltimbanques

Sire

Faites que cesse  enfin le cirque

Et que l’ombilical cordon soit scié

Que sans atermoiements funestes

Ni précipitations inconsidérées

Nos deux nations réconciliées

Célèbrent leur mutuelle indépendance

 


Dans presque toutes les professions, il existe des règles dont le but est de permettre à tous ceux qui en vivent de cohabiter harmonieusement en « bons confrères ». Ainsi, dans la presse, les journalistes essaient de faire aussi bon ménage que possible et d’avoir une attitude confraternelle, même lorsqu’ils travaillent pour des journaux dont les idéologies ou les intérêts sont opposés. Lorsqu’attaque ou polémique il y a, on vise la feuille adverses, plutôt que le confrère, pris individuellement. Cela étant, lorsque le contraire se produit, que quelqu’un déroge à cette règle, on doit considérer que quelque chose de grave, ou du moins d’exceptionnel, est en train de se passer.

La Fédération Europe de L’Union pour la Reconstruction du Congo (UREC), parti politique cher au Dr Oscar Kashala a organisé le samedi 06 février courant son «drink de nouvel an 2010». Cadre choisi: l’Espace Matonge, Chaussée de Wavre, dans la non moins symbolique commune à forte présence congolaise d’Ixelles située dans le cœur de la capitale belge.Cette rencontre se situait dans la droite ligne d’une nouvelle dynamique de ce partien rapport avec les élections législatives et présidentielle de 2011 en République Démocratique du Congo.

C'est par un mot de bienvenue aux invités prononcé par le vice-président fédéral de l'UREC pour l’Europe, Jeef Ciamala, que le "drink annuel" a commencé, suivi d’une allocution deMadame Louise Ngandu, Directrice politique et présidente fédérale de L’UREC/UE. Pour ce cadre du parti, le constat du bilan de l’année politique 2009 en République Démocratique du Congo n’en est pas moins bon à défaut d’être globalement négatif sur tous les plans, notamment autour d’un certain nombre des faits majeurs. Ainsi, la RDC, pays sinistré est aujourd’hui un véritable théâtre d’une tragédie écologique, économique, politique, sociale et par-dessus tout humaine.