Diaspora
jeudi mai 25, 2017
Register

Je rencontre récemment un Belge et un américain. En se présentant devant moi,  les deux s'identifient, le premier comme citoyen Belge tandis que le second comme américain. Comme l’exige l’art de la courtoisie,  c’est à  mon tour de décliner mon identité. Et tout en souriant, voire fier de moi, et en les regardant droit dans les yeux, je leur dis,  et voire je réaffirme même, ce qui est une façon pour moi d’insister, que je suis "Congolais", un homme d'Afrique. Et là je m’arrête tout de suite pour éviter de dire « africain », car ce terme souvent prête  à confusion. 

A la rencontre des congolais de la diaspora de Belgique, nous nous entretenons avec Taty Okuan, pasteur responsable du centre évangélique la Restauration, à Gentbrugge dans la ville de Gand en Belgique.  


En pensant ce jour au journaliste et à notre cher ami Mike Mukebayi, qui est à la fois journaliste de profession, éditeur et patron du journal CongoNews, c'est un quotidien qui apparait à Kinshasa et en RD-Congo, je me permets ici de rendre un vibrant hommage au travail que l'ensemble de la presse congolaise abat et a toujours abattu dans notre cher et beau pays, la RD-Congo. Mes hommages s'adressent plus particulièrement à une partie de la presse congolaise, celle qui reste engagée dans la lutte dont l'objectif fixé reste la souveraineté nationale et l'émancipation de l'homme "congolais".