Diaspora
mercredi octobre 18, 2017
Register

Professeur André Mbata Mangu réagit à partir des Etats-Unis

J’aurais voulu ne pas intervenir dans ce que le concerné lui-même qualifierait de « politique ou science- fiction », faite pour simplement meubler son temps ou des discussions de salon sans impact réel sur le discours et l’action politiques ou scientifiques sur le terrain congolais et africain.

Les lecteurs de Congo Indépendant se souviendront que j’avais lancé un appel à communications à l’occasion du Colloque international sur les 10 ans de la Constitution. J’avais pensé que des personnes qui excellent sur son site répondraient positivement à l’appel en y participant personnellement ou en envoyant leurs communications à ce Colloque qui réunissait plusieurs universitaires de notre pays et du reste de l’Afrique. Cependant, je savais aussi qu’il n’était pas donné à tout le monde d’envoyer une communication qui soit retenue par un comité scientifique international pour s’exprimer devant des spécialistes du domaine. Par ailleurs, je me suis refusé de répondre aux différents commentaires sur les travaux du Colloque. Ceux qui attendent encore ma réaction voudront bien excuser mon silence car dans le monde auquel j’appartiens, on ne réagit pas à des travaux de recherche en utilisant les médias sociaux ou par de petits postings sur internet. Aux débats scientifiques de haut niveau, on répond par des publications susceptibles d’être évaluées en amont et en aval par des spécialistes de mêmes niveau et domaine de recherche scientifique.

C'est quoi ça ? Vous apprenez l'économie dans deux ou trois universités occidentales. Vous maîtrisez les trois principes du néolibéralismes : la libéralisation, la privatisation et la déréglementation. Et vous estimez que cela vous suffit pour diriger le Congo-Kinshasa ! C'est quoi ça comme histoire ? Vous faites comme si votre narration économiciste du monde était la seule valable en feignant que la crise économique que l'Occident connaît depuis 2008 et même avant n'était pas liée au manque de pertinence des règles de ''la bonne gouvernance'' par le Consensus de Washington. Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles. Vous avez fait l'économie à l'université occidentale. Nous, nous avons fait la sociologie et la philosophie. Nous n'allons pas vous laisser imposer à nos populations appauvries par les programmes d'ajustement structurel et les Initiatives pour les pays pauvres très endettés par le FMI et la Banque mondiale les programmes de méritocratie économiciste concoctés par les mêmes IFI pour les soumettre et rouler dans la farine. Nous allons nous battre contre vous, argument contre argument, livre contre livre, matrice organisationnelle contre matrice organisationnelle pour que vous compreniez qu'il suffit pas d'être les portes-parole ''la stratégie du choc'' et de ''la montée du capitalisme du désastre'' pour que tout vous soit permis.

Plusieurs intellectuels critiques européens prônent depuis tout un temps la fin de l'Euro et la sortie de l'Europe par souci de retrouver la souveraineté nationale et populaire perdues à cause du mondialisme (ultralibéral). Il y a là une convergence de luttes à rejoindre. Comme les personnalités politiques européennes disqualifiées sont, pour la plupart, les parrains des ''rois congolais'', ne faudrait-il pas que la diaspora congolaise rejoigne ''les Nuits debout'' à Bruxelles, à Paris, à Lyon, à Marseille, etc.