Des tractations ont lieu présentement entre les autorités de Kinshasa et celles de Brazzaville au sujet de Udjani Mangbama, chef spirituel du Mouvement de libération indépendante des Alliés ( MLIA). Ce, en vue de son extradition à Kinshasa.

Selon Les Dépêches de Brazzaville citées par Radio Okapi, le chef spirituel des Enyele est détenu à Brazzaville après avoir été capturé, par la police du Congo-Brazzaville, à la base militaire de Mombenzele à quelque 95 km de Imfondo (Nord de Brazzaville) où, précision importante, il s'était rendu de lui-même.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville, quotidien proche du régime de Denis Sassou Nguesso, souligne que la police congolaise s'est alors saisi de M. Udjani, de son garde du corps ainsi que de son épouse. Quant à une cinquantaine de rebelles qui l'accompagnaient, ils sont restés sur la base de Mombenzele.

Et pourtant, il y a une semaine, Lambert Mende Omalanga, ministre Kabila de la Communication, avait convoqué une conférence de presse pour annoncer la capture à l'Equateur du chef ses Enyele par la population qui l'avait ( ?) remis aux forces loyalistes!

La très officielle Agence congolaise de presse n'avait pas manqué, comme à son habitude, d'applaudir des pieds et des mains l'acte de bravoure imaginaire de la population de l'Equateur qui avait mis fin à l'aventure du chef des "bandits Enyele".

Dans son édition du 06 mai courant, l'ACP notait:" le plus intéressant dans cette affaire, c'est le constat de la bravoure de ces victimes directes qui, plutôt que de se faire justice elles-mêmes, ont préféré-certainement par civisme- rendre leur bourreau aux forces de l'ordre".

A beau mentir qui vient de loin! En négociant dans le secret avec les autorités de Brazzaville l'extradition de Udjani qu'il qualifie de chef militaire des Enyele alors que ceux qui l'ont capturé disent de lui qu'il est plutôt chef spirituel du  MLIA, Kinshasa prouve par là que le mensonge a toujours été au cœur de son pouvoir. C'est le contraire qui aurait étonné.

Il ne reste plus qu'à attendre de Mende qui ne rate jamais une occasion pour exhorter les journalistes à plus d'objectivité à reconnaitre qu'il avait menti. Se fera-t-il hara- kiri lui qui a annoncé plus d'une fois l'extradition de Laurent Nkunda qui se fait toujours désirer?