Editorial
mercredi avril 26, 2017
Register

Dans un texte de ''Kongo Dieto 2898'', Ne Muanda Nsemi essaie de retracer à grands traits l'histoire immédiate du Congo-Kinshasa. Il rappelle que ''JOKA'', chauffeur de taxi connu à Dar-e-Salam par Defao (un musicien congolais) est un ruandais pur.  ''Joseph Kabila'' est un nom congolais qu'il s'est affublé  comme l'ont fait plusieurs autres ruandais au cours de la guerre de l'AFDL. Donc, c'est un faux nom. Son véritable nom est Hyppolite Kanambe.

Du point de vue de Ne Muanda Nsemi, les promesses faites par Laurent-Désiré Kabila à  Lemera aux Tutsi ruandais les ont convaincus de s'engager dans la guerre dite de l'AFDL pour la libération du Congo du joug des bangala. Dans cette guerre, les tutsi ruandais ont perdu beaucoup de leurs militaires. « Ainsi, écrit-il, nous avons accepté la colonisation de la RDC par le Ruanda pour permettre aux Tutsi Ruandais de récupérer ce qu'ils ont perdu. »  Et il continue : « Durant cette période de colonisation Ruandaise et de pillage par des Ruandais, des richesses et des terres de la RDC, les Ruandais ont déjà pris plus que ce qu'ils ont perdu par l'AFDL. ». Il donne des exemples : « Le ruandais Hyppolite Kanambe, à lui, tout Seul, a déjà plus de quatorze milliards de dollars UU. Cet ancien taximan de Dar-e-Salam, est l'Aurorité morale de cette classe politique médiocre  appelée la Majorité Présidentielle, composée essentiellement des Lumumbistes Basuahili. » Il ajoute d'autres exemples : « Le Ruandais Ruguiza, beau-père d'Hyppolite Kanambe, a déjà plus de douze milliards US, le Ruandais Ruberwa, la Ruandaise Jeannette Kanambe, brassent des millions de dollars. » Quelle conclusion Ne Muanda Nsemi tire-t-il de cette accumulation de richesses des Ruandais au Congo-Kinshasa. « Ainsi, écrit-il, les Ruandais ont récupéré plus que leur argent englouti dans l'AFDL. La colonisation Ruandaise  de la RDC doit donc prendre FIN. Le Ruanda aux Ruandais. Le Congo aux congolais. » Il demande à la Belgique, à la France et aux USA ''de mettre fin à la colonisation Ruandaise du  Congo. »

Le texte de ''Kongo Dieto 2898'' recourt à des raccourcis pour expliquer une guerre raciste, de prédation et de basse intensité imposée au Congo-Kinshasa depuis les années 1990. Et même un peu tôt. Il accorde un rôle de premier plan aux sous-traitants de cette guerre. Il semble reconduire l'approche ethnique d'une guerre ''par morceau''. Néanmoins, ce texte vient rappeler à la mémoire collective congolaise des questions historiques liées à l'implication de l'AFDL dans cette guerre dite de libération. Qui parle encore,  dans les débats actuels du fameux accord de Lemera et de ses conséquences sur le pillage actuel du pays ?

Il est quand même curieux que Ne Muanda Nsemi soutienne la thèse selon laquelle ''la colonisation de la RDC par le Ruanda'' fut acceptée afin que les Ruandais récupèrent ce qu'ils avaient englouti dans l'AFDL. Si cela avait été vrai, comment justifie-t-il, dans ce même texte, le massacre d'un millier d' adeptes de Bundu dia Kongo ? S'il y a eu  quelque acceptation au sein de la classe politique qu'il qualifie de médiocre, il devrait reconnaître qu'une certaine résistance s'est interposé sur le chemin des ambitions démesurées des  sous-traitants  des anglo-saxons.

Avouons aussi que ce texte traitant de ''la fausseté de JOKA'' tombe à point nommé. Il rappelle au plus amnésiques d'entre nous que  ''l'Autorité morale de la Majorité Présidentielle'' est ''un faux'' ; il opère sous une identité d'emprunt. Cela le rend très dangereux. Il a fait fuir Defao du pays (Kongo Dieto 2598) et il est prêt à tout pour qu'il ne réponde pas de cette fausseté. Un fait pas anodin : plusieurs textes  de la MP et certaines nominations ne sont ni signées, ni cosignés par ''JOKA''.

Ne Muanda Nsemi vient nous rappeler que si jamais, demain, le Congo ne met pas fin à sa colonisation par ''les maîtres du monde'' par  leurs proxys interposés -lui se limite aux proxys-, c'est aussi à cause de la médiocrité de sa classe politique. Et il a raison d'en appeler à l'arbitrage de la Belgique, de la France et des USA. Même s'il ne le dit pas, il sait que la guerre des Grands Lacs cherchait à chasser la Belgique et la France des Grands Lacs pour en faire une région anglophone.

Le texte de ''Kongo Dieto 2898'' mériterait d'être lu et mis au débat des ''dialoguistes''. Il aurait mieux fallu les entendre débattre avec son auteur. Il leur rappellerait que la question congolaise n'est pas électoraliste; elle est celle de la fin de sa colonisation, de sa mise sous tutelle et  de son occupation. Le texte est ici : (http://mbutamassee.afrikblog.com/archives/2017/01/19/34826077.html)

Babanya Kabudi