Editorial
mardi novembre 21, 2017
Register

 

Si les profs d'université entourant alias Joseph Kabila n'arrivent pas à établir le lien entre l'imposition du système ultralibéral au monde et au Congo-Kinshasa et les millions des morts congolais, comment voulons-nous qu'un jeune homme ayant à peine terminé les études secondaires et venu au pays en bottes en caoutchouc comprenne cela ? Il se pourrait qu'il ait eu ceci comme instruction : ''Toutes les protestations contre le dysfonctionnement du système néolibéral sont des attaques à ton ''pouvoir'. Tu ne peux conserver ce dernier qu'en tuant. Tue le plus possible et tu régneras sur ''les Congolais(es) pacifiques''. Mais n'oublie pas de leur offrir ''les jeux.'' Ils ne lui ont pas dit que ''ce monde d'emploi'' de vassaux ne fonctionne pas toujours.

Néanmoins,tirer un jeune homme du néant et le convaincre qu'il a ''un pouvoir'', c'est un miracle ! Je ne suis pas très sûr qu'il ait pris, un jour, le temps de questionner les tenants et les aboutissants de son ''pouvoir-os''. Cela d'autant plus que quelques profs d'université congolais et ses amis politicards ''le désirent''. Ils ont créée ''Kabila-Désir'' et écrit ''Pourquoi j'ai choisi Kabila''. Et puis, le moment était bien choisi. Plusieurs Congolais(es) croyaient en ''la chance eloko pamba''. Même si leurs minonités organisées et agissantes remettaient ce paradigme en question.

 

''Kabila désiré'' a critiqué l'invasion rwandaise au Congo-Kinshasa en décembre 2004. Ses fanatiques ont oublié cela. Se sentant ''désiré'' en sachant qu'il sortait du ''néant'', il a pris goût au''désir''. Il est un fait qu'il est coincé et qu'il va l'être de plus en plus. Il peut encore monter sur ses chevaux, abusé par les dinosaures mobutistes et les nouveaux prédateurs de ''la kabilie''. Il ne sait pas ou n'a jamais su que ''Rome ne paie pas toujours ses traîtres''. Il est possible que ses comptes en banque fassent saliver plusieurs d'entre nous. Mais c'est rien. C'est de l'argent qui pourrait être récupéré par ''les vautours'' qui l'ont créé ''roi''. Maintenant, qu'il y ait encore des fanatiques pouvant croire en lui comme ''Raïs 100%'''', cela est permis aux ignorants et aux petits esprits. La messe est dite. A qui le prochain tour ?

 

 

 

Babanya Kabudi

 

Génération Lumumba 1961