Editorial
mercredi décembre 12, 2018
Register

Si en tant que Congolais(es) nous n'arrivons pas à nous assumer en croyant que les autres mèneront la lutte de notre émancipation politique pour un Congo-Kinshasa souverain, nous sommes les plus à plaindre du monde.

Par-ci, par-là, les autres font leur petite part. Ils sortent un document. Ils publient un livre. Ils écrivent un article. Si nous ne voyons pas ces petits riens et que nous continuons à leur demander la lune sans renoncer à notre cupidité et notre avidité, nous risquons d'accuser le Ciel de nous avoir maudits. La Corée du Sud vient d'émettre son avis sur ''la machine à voter''(https://afrique.lalibre.be/17387/rdc-seoul-desavoue-la-machine-a-voter-sud-coreenne/). Si nos jeunes en chemises rouges estiment qu'ils vont faire la peau à leurs compatriotes refusant de cautionner cet instrument du ''mensonge systémique de ''la kabilie'', c'est à leur abrutissement que nous devrions nous en prendre et pas au manque de solidarité mondiale.

Qui parle encore de l'argent logé dans les îles vierges Britanniques ou de 120 permis miniers ? Des fosses communes de Maluku ? Des assassinats et des massacres perpétrés dans plusieurs coins de notre pays ?

Il est curieux que ça soit ceux qui ont orchestré ces forfaits pendant plus de deux décennies qui estiment qu'ils vont gagner les élections à tous les échelons. Alors ...ils recourent à leur arme fatale : la tricherie sur fond du mensonge systémique. ''Muntu udi ufua muambila'' (le Muntu meurt après qu'il ait été averti), comme dirait ma mère !

 

Babanya Kabudi

Génération Lumumba 1961