Il a fallu quelques jours à la rédaction de Congoone pour digérer l’annonce inopinée faite par Jean-Pierre Mbelu d’observer une pause en vue de se consacrer à une méditation approfondie sur son engagement ecclésial et humain.

En dépit de la surprise de l’annonce, c’est ici l’occasion de saluer l’engagement désintéressé d’un ami qui ne court pas derrière le pouvoir temporel et qui a été au rendez-vous dès la création de Congoone.

On se souviendra d’ailleurs de ce que grâce aux analyses éclairées de Jean-Pierre Mbelu notamment, Congoone a su forcer l’admiration et s’imposer en véritable média d’information à travers ses propres articles d’informations et de commentaires. Il faut y ajouter la chronique quotidienne réalisée depuis quelques semaines avec Etienne Ngandu, l’homme orchestre de la rédaction.

La meilleure manière pour les autres rédacteurs de respecter la « pause » décidée par Jean-Pierre Mbelu, c’est de ne pas lever le pied mais de continuer le bon combat qu’a combattu notre ami en ayant toujours présent à l’esprit notre crédo : sortir le Congolais de l’obscurantisme en assurant son droit à l’information tout en prenant la distance avec les médias « pré-payés » et ceux de la haine.

Pareil engagement renouvelé ne peut être assumé qu’à travers la promotion des droits de l’homme, la mise en exergue des valeurs démocratiques et la nécessité de consolider la cohésion nationale.

Il reste à espérer que pendant le temps d’arrêt que va observer Jean-Pierre Mbelu Babanya Kabudi, le Congo et les Congolais pourront bénéficier de ses perspicaces analyses à travers Analyses et Perspectives Congolaises (APC), une association sans but lucratif de droit belge, qu’il a contribué à créer avec d’autres et qui se veut un laboratoire d’analyses sur le Congo à démocratiser.

Merci Babanya Kabudi.

Confraternellement et amicalement !