Editorial
mardi juin 27, 2017
Register

Bien qu'étant au courant de la façon dont fonctionne la machine anglo-saxonne (et ses médias), nous estimons qu'il y a , dans les préoccupations des journalistes ayant enquêté sur ''l'empire familial économico-financier'' de la famille Kabila, des questions pouvant retenir notre attention.  

Les dernières révélations faites par Edward Snowden sur l'espionnage anglo-saxon de l'Afrique est repris plusieurs fois par les Internautes congolais à travers leurs réseaux sociaux et les e-mails. Nous croyons qu'ils se sont enfin rendus compte que le Congo-Kinshasa figure parmi les pays les plus espionnés. Et qu'ils ont vu que le lien est établi directement, à travers cet espionnage, entre Paul Kagame , Joseph Kabila et ''les fausses rébellions'' suscitées à l'Est du Congo-Kinshasa (.http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/12/08/la-rdc-etroitement-scrutee-par-les-espions-britanniques-et-americains_5045622_3212.html#wxsfrR2jmAZ4uJlA.99)

Il est curieux que le 19 décembre soit pris pour une date fatidique. Et que plusieurs compatriotes estiment que cette prise de position ne soit pas soumise à des analyses critiques. Petit à petit l'intolérance, le fanatisme et l'ignorance gagnent de plus en plus les franges importantes de nos populations au point de les pousser à refuser tout débat  et toute remise en question du fétichisme. 

Un certain Occident vit la fin d'un monde et voit le commencement d'un autre.  Le système  américain ayant marqué ''le vieux monde'' depuis plus de sept décennies se décompose de plus en plus en révélant le côté illusoire du ''rêve'' sur lequel il était fondé et ''l'impuissance de la puissance'' à laquelle il a eu souvent recours.  En effet, son usage fréquent de la puissance armée sur fond de corruption, de vol et de mensonge ; son recours régulier à ''la stratégie du chaos''  sans boussole éthique a contribué à exaspérer les inégalités et l'humiliation des Etats-nations considérés comme des ''ennemis de l'empire'' ou des vassaux à soumettre.